AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
NOS SPONSORS !

NOS PARTENAIRES!

Partagez | 
 

 enduo du limousin 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RIPLY296
habite ICI
avatar

Messages postés : 315
Age : 30
t'es d'où ? : Carcassonne
Moto : 300 Te 2013
Loisirs : enduro, peche

MessageSujet: enduo du limousin 2015   02.11.15 21:04


Comme chaque année nous arrivons jeudi vers 16h30 à Aubusson, on se rend au paddock et on pose le barnum. Ensuite nous allons jeter un œil au prologue extrême du vendredi soir. Rien de bien compliqué, des troncs, des pneus, 4 grimpettes  et 2 pierriers. Pas de trou d'eau et rien de spécialement dangereux juste un enchaînement d'obstacles très rapprochés donc ça va être intense. Repérage du prologue terminé on part prendre possession du gîte à 10mn d'Aubusson. Apéro, repas, chambrage, anecdotes et conneries, on va se coucher vers minuit, demain debout 8h00.

Vendredi matin repérage de la spéciale en ligne du samedi matin   et formalités administratives. Nous partons à 4 repérer la spéciale.
Première surprise le chrono ne démarre qu'après environ 800m de single en sous bois. C'est une bonne surprise, au moins on pourra s'échauffer un peu. Sur la ligne aussi rien de bien méchant, c'est la même que les autres années et on termine par refaire le prologue extrême à l'envers.
Il ne devrait pas y avoir de difficultés majeures.
Formalités administratives pliées assez rapidement on rentre manger au gîte à midi puis vers 15h on revient pour passer les motos au contrôle et les poser au parc fermé. Vendredi 18h les premiers hard prennent le départ du prologue. On a le temps d'aller les voir. C'est impressionnant. Les 10 premiers numéros du hard sont époustouflant après ça diminue de niveau...
Bientôt la fin des hard, on descend récupérer les motos au parc fermé.
19h30 c'est à nous, 123 A et 123 B.

Je pars le premier, je passe tout nickel, c'est la première fois que j'enchaîne aussi bien sur le prologue. Jusqu'à ce qu'a la sortie du "trou des sangliers" et avant l'avant dernière grimpette un marshall m'arrête car deux concurrents sont bloqués dans la grimpette. Je gueule car il y a largement la place de passer, il me laisse continuer en me disant de passer à droite de ces deux collègues marshalls qui sont derrière lui. Je passe à droite du second marshall je commence à souder et là le dernier marshall se décale sur la droite pour me stopper, je freine pour l'éviter puis à la fin il s'écarte et me laisse passer mais avec seulement 3m d'élan. J'ouvre en grand mais ça ne suffira pas... putain de marshall! En haut il me manque 2m que je finis par franchir en poussant et avec l'aide de 2 spectateurs et 1 marshall mais je perds au moins 30 secondes. Mon binôme me double pendant que je pousse. J'enchaîne la suite sans problèmes et franchis l'arrivée en même temps que mon binôme. 2'56"pour moi et 2'32" pour lui. Sans ce con de marshall qui ne sait pas ce qu'il faisait je serai sous les 2'30. Bref pas de bobo, pas de casse c'est l'essentiel.
On descend au paddock, on rajoute un peu d'essence pour la spéciale en ligne du lendemain matin et on pose les motos au parc fermé. On se change et go to the gîte. Apero, repas, chambrage, anecdotes et conneries. Au dodo !

Samedi matin, réveil 8h30, présent vers 9h45 au paddock, départ du parc fermé vers 10h45… Compte tenu de nos chronos de la veille nous partirons en 50ème position sur la spéciale en ligne.
11h on est au milieu des bois, non loin d’Aubusson, ca va être le départ.
Je pars devant pour tempérer la fougue de mon binôme pour qui c’est la première participation. La spéciale est défoncée, les mecs en hard ont dû rouler très fort pour mettre le terrain dans cet état, c’est logique vu que la météo est au top. On se fait tabasser les bras tout le long de la spéciale, arrivés à quelques centaines de mètres  du prologue on décide de lever un peu le pied pour récupérer un peu afin de ne pas être trop dans le rouge dans le trialisant et éviter de jeter la moto. On arrive dans le prologue un peu plus frais et ça nous permet de tout passer d’un trait sans buter où que ce soit.
Nos chronos sont de 9’’39’ pour moi et 9’’45’ pour mon binôme. Pour certains ce chrono est nul et nous sommes à plus de 2 minutes de certains mais nous n’avons pas fait d’erreurs, on a roulé à notre niveau, on ne pouvait pas faire beaucoup mieux… C’est le chrono qu’on vaut avec notre niveau, pour rouler plus vite il va falloir s’entrainer fort.
Au cumul des chronos du vendredi soir et du samedi matin nous nous élancerons en 45ème position pour la course vers 14h45.

Vers midi on passe à table sur le paddock, un bon plat de tagliatelles à la carbonara pour les pilotes et l’assistance car dans l’après midi et la soirée il va falloir des forces pour tout le monde.
13h30 départ des premiers hard. 14h30 les premiers soft prennent le départ. On va chercher les motos et on attend d’être appelé. 123 !? on est là, 14h45 c’est le départ !
Au bout de moins de 5 minutes on se fait doubler par 2 équipages dans le roulant. On s’en fout, on sait que rien ne sert de courir il faut partir à point. Une course de 7h ca ne se gère pas comme une endurance de 2h. On part tranquillou, et rapidement ca devient très sérieux ! Les difficultés s’enchainent sans répits et les mecs qui nous ont doublé se tankent à chaque difficulté  donc on finit par forcer quelques passages même si ils sont sur la trace. On en dépasse 2, puis 2 autres qui sont arrêtés car trop crevés…
Le Ps1 se passe sans difficultés, au Ps2 on voit notre assistance, je m’élance dans la grimpette et là un spectateur se met à courir devant moi et je suis obligé de freiner pour ne pas lui rouler dessus, même si ce connard ne mérite que ça. Décidément cette année ils ont tous décidé de me couper en plein élan ! Je pars une fois de plus quasi à l’arrêt mais ca ne me gène pas plus que ca puisque dans tous les cas il y a 2 mec tankés sur la meilleure trace donc je décide de prendre une trace plus merdique mais je me tanke à mon tour, mon assistance m’attrape et me tire puis j’arrive en haut en y laissant un peu de jus. Idem pour mon binôme. On repart jusqu’au Ps3, les troncs du Dolmen et le ravitaillement 1, une nouvelle fois l’assistance est là. Les troncs se passent pas trop mal, surtout quand on est grand, comme moi. A la sortie des troncs on va au ravito, plein d’essence, plein d’eau, plein de barres énergétiques, graissage de chaine, pose de l’éclairage au cas où… Et on repart vers le Ps4 qu’on passe les doigts dans le nez même si ca grimpe sévère ! L’assistance était là encore une fois, on en profite pour leur demander si on est loin d’Aubusson et de la fin de la 1ère boucle, apparemment pas trop. Quelques dizaines de minutes plus tard on arrive à Aubusson et prévenons note assistance de ne pas s’y arrêter car nous repartons immédiatement. Le début de la boucle 2 emprunte les traces de la spéciale en ligne du matin à contre-sens, là on est gêné par 2 pilotes tankés dans une grimpette, je passe en force car j’ai l’élan et malheureusement pour lui je casse le garde boue arrière d’un concurrent mais je passe. Ce n’était pas volontaire et je m’excuse auprès du mec. On continue mais on en chie, les crampes sont là pour nous 2 ! Les pauses s’imposent ! On s’alimente bien, on s’hydrate bien mais y a quand même les crampes… On arrive sur un gros bouchon où on reste bloqué plus d’une heure, c’était bien pourri, une descente en pierrier et une remontée merdique toute défoncée avec plusieurs paliers des racines et rochers bien casse moto. C’est là que les premiers hard nous dépassent et nous collent un tour dans la vue. Ils sont impressionnants les 2 premiers équipages sont roues dans roues. On franchit se passage merdique et les crampes viennent amplifier la difficulté. On passe et on roule difficilement jusqu’au Ps6 et sa côte Beta (ex cote kenny), la descente qui précède la cote Beta est un enchevêtrement de troncs en descente bien glissants qui fait bien tirer les bras. Donc au pied de la côte mon binôme et moi décidons de nous reposer 2 minutes pour ne pas aller au casse pipe et nous espérons surtout que notre assistance sera là pour nous tirer car on va en avoir besoin. Là on a à faire une grimpette de malade ! Je m’élance, le bas de la côte est totalement pourrie, impossible de se mettre debout, un peu après ca devient plus propre et j’arrive à me mettre debout et à ouvrir un peu fort pour entamer la partie finale a fort dénivelé et totalement labourée. J’arrive à une dizaine de mètres du sommet, l’assistance est là, on me tire, puis arrive une corde avec une poulie au bout ! J’entends du public « demerdes toi comme tu veux mais reste sur la moto car avec ou sans toi la moto va monter » donc je fais ce qu’il faut… et grâce au public j’arrive en haut. C’est une première pour moi, je n’étais jamais arrivé jusque là ! L’assistance est au také, ils nous félicitent, on boit un coup, on parle 2 minutes avec l’assistance le temps de se reposer… Et on enchaine difficultés sur difficultés sans voir personne, plus de public, plus de pilotes. Ca devient très dur ! On arrive au ravitaillement 2 à plus de la moitié  de la boucle 2 à 21h, notre assistance descend à peine de la voiture, on leur dit qu’on ne s’arrête pas et qu’on fait l’impasse sur l’essence et la flotte car il nous en reste… Afin de pouvoir valider un ou deux Cp de plus. Il nous reste 30 minutes pour se défoncer. C’est une phase un peu moins hard qui nous attend on reprend des forces, on se sort un peu moins difficilement des grimpettes. Pas trop de crampes, on valide un cp supplémentaire à 21h06. Un bout de roulant nous fait du bien, on a repris du poil de la bête, on sait que c’est la fin alors on donne tout ce qui nous reste ! Plus de 100km/h sur un bout droit, attention à l’erreur ! On franchit une dernière grimpette, puis une marche énorme au détour d’un virage. Et là c’est notre dernier Cp, on nous dit que c’est fini, 18ème Cp à 21h28. Malheureusement sur le listing des résultats on ne nous valide que 17 Cp à 21h06 et donc nous terminons à la 37ème place avec environ 90% du tour complet. Mais toujours pas réussi à valider le tour complet. Donc rdv l’année prochaine !
Un grand merci à toute mon assistance, ma maman, ma chérie, Hugo, Pascal, Alice, Julien, Bastien, Antoine. Mon binôme, au top tout le long du week-end…
Un énorme remerciement à Jean-Pierre qui est pour beaucoup dans la réussite de ce week-end.
Grâce à un ami qui se reconnaitra et que je remercie nous avons pu communiquer tout le week-end entre pilote mon binôme et moi. Il nous a fait un beau cadeau avec ce jeu d’intercom qui est redoutable dans ce type de course.

Revenir en haut Aller en bas
elvives
habite ICI
avatar

Messages postés : 323
Age : 55
t'es d'où ? : Mauguio
Moto : 400 KTM 1300 YAMAHA et des solex
Loisirs : Les chemins et mon sac à dos

MessageSujet: Re: enduo du limousin 2015   03.11.15 7:43

Un récit passionnant, j'arrive pas à démarrer la journée…
L'an prochain, je suis avec Pascal à l'assistance !
Bravo à vous les gars !

_________________
Le bonheur est dans le pré ! ...
Revenir en haut Aller en bas
endurault
tout le temps là : donc roule jamais...mdr
avatar

Messages postés : 2856
Age : 41
t'es d'où ? : sur le bord du rein
Moto : 125 EXC 2010 sans kit déco ni filtre à air
Loisirs : Le cochon dans les bois

MessageSujet: Re: enduo du limousin 2015   03.11.15 7:44


super CR on s'y croit à chaque fois ....

Merci Riply d'avoir passé un peu de temps à rédiger tout ça ....

C'est quand même mieux que : on est sortie c'était bien

Exemple :
24/10/2015 ENDURORANDO des COUSTOUBIS DANS L'AVEYRON
4tps a écrit:
un cr ok

superbe rando!!!!!!

_________________
"Chérie, quand je crèverai,
tu jetteras mes cendres dans les toilettes.
Comme ça, chaque fois que tu pisseras sur ma tombe,
je verai ton cul"

Wolinski. RIP
Revenir en haut Aller en bas
4tps
tout le temps là : donc roule jamais...mdr
avatar

Messages postés : 2622
Age : 51
t'es d'où ? : perpignan
Moto : ktm 530 excr , svs 650 r et iu6
Loisirs : moto apero

MessageSujet: Re: enduo du limousin 2015   03.11.15 10:44

endurault a écrit:

super CR on s'y croit à chaque fois ....

Merci Riply d'avoir passé un peu de temps à rédiger tout ça ....

C'est quand même mieux que : on est sortie c'était bien

Exemple :
24/10/2015 ENDURORANDO des COUSTOUBIS DANS L'AVEYRON
4tps a écrit:
un cr ok

superbe rando!!!!!!

c est vrai
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: enduo du limousin 2015   

Revenir en haut Aller en bas
 
enduo du limousin 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ENDUO DU LIMOUSIN
» Besoin d'aide pour l'enduo du limousin 2011
» ENDUO DU LIMOUSIN
» enduo du limousin
» enduo du limousin 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La pratique :: Enduro ligue/Ufolep, randos et stages-
Sauter vers: